Le palissage

Le palissage aura √©galement fait l’objet de longues r√©flexions… Quel type de piquets ? Quelle hauteur de feuillage ? Combien de pieds entre les piquets ? Combien de fils porteur et de fils releveurs ? Quel diam√®tre de fil ? Quelle sorte de tendeurs ?…
Le palissage d√©pend aussi du type de vendange envisag√©e: une vendange √† la machine demande un palissage plus solide, la vendange manuelle n’agresse pas le palissage. Notre approche (toujours technique, mais √©tay√©e par des conseils avis√©s) nous guide vers les choix suivants (voir aussi l’article ¬ę¬†la d√©cision de plantation¬ę¬†) :

  • tous les avis convergent: le piquet le plus r√©sistant au temps qui passe est en acacia fendu, et non sci√©;¬†mais c’est aussi¬†le moins pratique √† mettre en oeuvre… Tant pis !¬†Apr√®s avoir compar√©¬†les piquets en PVC (pratiques, mais pas beau et pas recyclable), en acier (pas beau mais pratique), en pin (pratiques, mais cassants et souvent trait√©s avec des sels polluants), notre choix s’oriente vers les piquets en acacia brut fendu. On trouve m√™me quelqu’un du coin qui les fend √† la main (au coin et √† la masse). Ca, c’est nature !
    A posteriori, on aurait du les faire √©corcer, car avec l’√©corce, c’est encore moins pratique pour planter les pointes, crampillons et autres accastillages.

  • la longueur sera de 2,25 m. Enfonc√© de 0,65 m, le piquet aura donc une hauteur de 1,60 m, et pourra soutenir un feuillage √† 1,90 m, soit 1,40m de hauteur foliaire.

  • certains conseillent 5, d’autres vont jusqu’√† 7… Allez, il y a aura 6 pieds de vignes entre chaque piquet.

  • malgr√© un risque sur les c√©pages √† port non √©rig√©, le palissage est du type 1-2-1 : un fil porteur √† 0,50 m du sol, un autre √† 1,60 m (en haut du piquet), et deux fils mobiles (releveurs) √† 0,95 m et 1,25 m du sol. Si , √† l’exp√©rience, des ¬ę¬†ventres¬†¬Ľ trop importants se forment, on rajoutera un fil porteur √† 0,80 m du sol.

  • les fils seront en Crapal 4 (zinc et alu), a priori plus durable. Comme on peut prendre des sections plus petites, le co√Ľt √† la longueur est √† peu pr√®s similaire √† du fil standard. 2,0 mm pour les fils porteurs, et 1,8 mm pour les fils mobiles.

  • on est etonn√© par le nombre de syst√®mes diff√©rents propos√©s pour tendre les fils. Pourquoi tant de choix ?… On s’oriente vers les Gripple, qui nous semblent modernes et faciles d’utilisation.

Ouf… Voil√†, il n’y a plus qu’√† faire. Et ce sera long… Car il faut :

  • planter les piquets
  • mettre les ancres dans le sol et attacher le piquet¬†de bout de rang √† l’ancre
  • mettre en place le fil porteur du bas et l’attacher sur les piquets avec des crampillons
  • attacher le bambou sur le fil porteur
  • attacher le pied sur le bambou
  • mettre en place le fil porteur du haut et l’attacher sur les piquets avec des crampillons
  • mettre en place les fils mobiles, et planter les pointes aux hauteurs pr√©vues (4 par piquet)

Et enfin on aura un beau palissage op√©rationnel. Je comprends ceux qui choisissent les piquets m√©talliques… Mais aucun regret sur le r√©sultat visuel final. Notre palissage est beau…
Tout ce travail sera quand m√™me √©tal√© sur presqu’un an !

Les photos…

Une r√©ponse sur “Le palissage”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *