Fin de saison 2011

.

Tant de choses encore Ă  raconter… nos aventures commerciales, notre première sortie en rĂ©gion parisienne, puis en Belgique, et les travaux dans la vigne qui continuent…Issy-les-Moulineaux : Hauts de Seine. Chaque annĂ©e, Issy organise un salon « TrĂ©sors des Terroirs ». L’an dernier nous Ă©tions visiteurs, cette annĂ©e nous serons exposants avec l’espoir d’y faire fortune… Mais le calendrier festif et scolaire ne nous avantagera pas. En effet, c’est un week-end de 4 jours (Toussaint) et la fin des vacances scolaires. Inutile de vous dĂ©crire l’affluence !
Cette fois, nous sommes un peu plus organisĂ©s que pour FestiVino. Nous avons rĂ©ussi Ă  concevoir un kakemono en un temps record, prĂ©vu de la dĂ©coration lĂ©gère pour personnaliser notre linĂ©aire commercial : un crachoir, des verres gravĂ©s Domaine de Beyssac, une lampe en bois, des poules en ardoise, des feuilles en satin, des bouchons, un chemin de table…comme chez soi !
Ils n’Ă©taient pas nombreux les visiteurs, mais nous avons rĂ©ussi Ă  capter leur attention et leur faire dĂ©couvrir un nouveau vin du sud-ouest. Parmi tous ceux qui l’ont goĂ»tĂ©, beaucoup l’ont apprĂ©ciĂ©, voire sont repartis avec des bouteilles pour notre plus grande joie et leur plaisir. Nous avons Ă©trennĂ© avec un client patient et volontaire le paiement par carte bancaire. Nos voisins ont Ă©gayĂ© ces 3 jours et Monsieur le maire AndrĂ© Santini nous a fait l’honneur de sa visite et l’Ă©change d’un petit mot avec chacun d’entre nous.

Après Issy, nous sommes partis en Belgique. La Revue du Vin de France (RVF) a retenu notre candidature pour participer Ă  son salon qu’elle a organisĂ© Ă  Bruxelles les 5 et 6 novembre dans un endroit historique et exceptionnel : l’Autoworld dans le Parc du Cinquantenaire.
Notre objectif pour ce salon est de se faire connaĂ®tre et surtout reconnaĂ®tre, nouer des contacts pour trouver un importateur et s’ouvrir au marchĂ© europĂ©en.
Nous sommes Ă  pied d’oeuvre le samedi matin avec nos champions : l’Escapade 2010, l’Initial 2009 et le dernier nĂ© l’Essentiel 2009 dont la quantitĂ© n’excède pas 600 bouteilles.  Nous sommes heureux, car nous cĂ´toyons des vins de grande renommĂ©e et mĂŞme si nous nous sentons le petit poucet, nous sommes fiers d’ĂŞtre parmi eux.  Il faudra attendre le dĂ©but de l’après-midi du samedi pour que le bouche Ă  oreille fonctionne et nous amène ensuite de plus en plus d’amateurs Ă©clairĂ©s, des journalistes et des importateurs, curieux et très ouverts.
Nous avons Ă©tĂ© ravis de rencontrer autant de personnes apprĂ©ciant, dĂ©gustant, commentant, montrant de l’intĂ©rĂŞt pour la vigne, le raisin, le vin, notre histoire… Nous nous sommes rĂ©galĂ©s Ă  discuter avec tous nos visiteurs, les Ă©couter,  rĂ©pondre Ă  leurs questions,  échanger les avis,…Nos vins ont semble-t’il beaucoup plu et nous espĂ©rons maintenant rĂ©colter les fruits de notre travail.
Pour preuve, ce commentaire enthousiaste d’un « Wine guru » publiĂ© sur un forum amĂ©ricain : WineLoversPage.

Si maintenant la vigne prend son repos hivernal, il faut Ă©quiper les nouvelles parcelles de beaux piquets en acacia. La vinification 2011 suit son cours, l’Essentiel 2010 s’Ă©labore en douceur et nous promet du bonheur.

Les Photos…

Faire du vin, c’est maintenant notre mĂ©tier. Faire de l’excellent vin c’est notre volontĂ©. Mais pour continuer il faut le faire savoir, gagner la fidĂ©litĂ© de nos premiers clients et en conquĂ©rir des nouveaux !

3 rĂ©ponses sur “Fin de saison 2011”

  1. Et bien bravo les cousins…j ai juste vu 1 faute sur votre nom mais pas grave le tout c est d etre reconnu….bises a vous

  2. Félicitations à vous deux, beau travail et beau résultat, well deserved
    Belles fêtes de Noel et tous mes encouragements et voeux de réussite pour 2012
    Bisous

  3. Toujours autant de plaisir Ă  lire votre aventure et le bien que l’on pense de vous et de votre ouvrage.
    L’Initiale, l’Essentiel il nous faudra les re-goĂ»ter pour Ă  notre tour noter Tim York.
    Belles fĂŞtes de fin d’annĂ©e après tout ce travail accompli.
    Bien affectueusement Ă  vous deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *