Le chai

Le chai a été construit au printemps 2009, afin de réaliser notre première vinification lors de ce millésime. Nous avons profité d’une construction ex-nihilo pour intégrer tout ce qui nous semblait intéressant techniquement, performant, compatible avec nos concepts de l’Agriculture Biologique au sens large, et respectueux de la qualité des raisins et du vin.  Voir Les Equipements du Chai.

Une fois au chai, les raisins sont encore l’objet de toutes les attentions, afin de conserver toutes les qualités accumulées à la vigne. Nous procédons avec le même soin, et nos vins sont tous vinifiés le plus naturellement possible. Nous respectons bien entendu le cahier des charges de vinification biologique de l’Union Européenne (certification « Vin Bio »), et allons bien au-delà sur de nombreux points (doses de SO2, produits oenologiques utilisés, gestion du chai, choix des matières sèches, …).  A titre d’exemple, nos vins finis ne contiennent qu’une dose minimale de SO2, leur permettant de conserver toutes leurs qualités sans les déformer (la dose de SO2 total dans l’Initial 2009 n’est que de 34 mg/l, à comparer aux 150 mg/l autorisés en UE et 100 mg/l autorisés pour le « Vin Bio »).

La vinification du Vin Rouge

  • Récolte manuelle en cagette
  • Egrappage, trie et encuvage des baies sans foulage
  • Macération pré-fermentaire, quelques jours à 10°C
  • Fermentation alcoolique à 26°C en cuve inox, avec remontages et pigeages manuels
  • Fermentation malo-lactique en cuve
  • Elevage 11 mois en cuve inox, avec soutirages périodiques, pour la cuvée L’Initial
  • Elevage d’un an supplémentaire en barrique de chêne, avec ouillage et soutirages périodiques, pour la cuvée L’Essentiel
  • Légère filtration à la mise en bouteille (filtres en cellulose pure), préservant toutes les qualités du vin. Les dépôts que l’on peut observer dans la bouteille sont naturels et ne nuisent en rien à la qualité du vin.

La vinification du Vin Rosé

  • Récolte manuelle en cagette
  • Egrappage, tri et  macération des baies quelques heures dans le pressoir pour obtenir la couleur désirée
  • Pressée, débourbage au froid
  • Fermentation alcoolique à 18°C en cuve inox
  • Collage à la bentonite (argile naturelle)
  • Légère filtration à la mise en bouteille (filtres en cellulose pure), préservant toutes les qualités du vin. Les dépôts que l’on peut observer dans la bouteille sont naturels et ne nuisent en rien à la qualité du vin.

Comments are closed.